Théâtre Prospero, du 29 novembre au 17 décembre 2011

YVONNE,
PRINCESSE
DE
BOURGOGNE

Photo: Jérémie Bataglia
Photo: Jérémie Bataglia

Sur la photo (de gauche à droite): Sébastien David, Peter Batakliev, Markita Boies, Francis-William Rhéaume, Émilie Cormier, Luc Chandonnet, Katherine Mossalim, Audrée Southières, Gabriel Lessard.

press to zoom
Photo: Jérémie Bataglia
Photo: Jérémie Bataglia

Sur la photo: Peter Batakliev et Markita Boies

press to zoom
Photo: Jérémie Bataglia
Photo: Jérémie Bataglia

Sur la photo: Ariane Lacombe

press to zoom
Photo: Jérémie Bataglia
Photo: Jérémie Bataglia

Sur la photo (de gauche à droite): Sébastien David, Peter Batakliev, Markita Boies, Francis-William Rhéaume, Émilie Cormier, Luc Chandonnet, Katherine Mossalim, Audrée Southières, Gabriel Lessard.

press to zoom

Contre toute attente, le prince Philippe se fiance à la repoussante Yvonne. Sa laideur, son silence, sa mollesse, son manque de forme et sa totale absence de charisme suscitent fascination, incompréhension et consternation chez tous les membres de la cour de Bourgogne. Ceux-ci, qui tentent d’abord de changer et de former la misérable à leur image, doivent se soumettre à l’évidence: ils n’ont aucune emprise sur elle. L’échec de leurs multiples tentatives causera rapidement la panique, puis le chaos.

DE WITOLD GOMBROWICZ

TRADUCTION Geneviève SERREAU et K.A. JELENSKI

MISE EN SCÈNE Louis-Karl TREMBLAY

ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE Sonia MONTAGNE

AVEC Peter BATAKLIEV, Markita BOIES, Stéphanie CARDI, Émilie CORMIER, Luc CHANDONNET, Sébastien DAVID, Maxime DESJARDINS, Alain FOURNIER, Simon FRÉCHETTE-DAOUST, Ariane LACOMBE, Gabriel LESSARD, Katherine MOSSALIM, Francis-William RHÉAUME, Yan ROMPRÉ, Audrée SOUTHIÈRES

SCÉNOGRAPHIE Karine GALARNEAU

COSTUMES Fannie BRETON YOCKELL assistée de Marie-Philippe COMEAU

MUSIQUE ORIGINALE Michel SMITH et Sonia PAÇO ROCCHIA

LUMIÈRES Nancy BUSSIÈRES

La production signé Louis-Karl Tremblay, du Théâtre Point d’Orgue, est fascinante à plusieurs égards. Le metteur en scène a trouvé le ton juste, tant dans sa direction d’acteurs que dans l’utilisation chorégraphiée du choeur.

Luc Boulanger, La Presse, 6 décembre 2011

 

Quel bon spectacle! [...] Une mise en scène imaginative jusque dans les détails ne cesse de susciter l’attention

Michel Vaïs, JEU Revue de théâtre , 1er décembre 2011

 

Suivre les premiers pas d’un metteur en scène et le voir soudainement maîtriser une partition est une expérience salutaire. Louis-Karl Tremblay a le mérite de s’intéresser à des oeuvres denses et à des écritures amples et poétiques. [...] cette pièce lui permet de montrer l’étendue de son intelligence dramatique [...] Avec Yvonne, princesse de Bourgogne, il a trouvé le texte parfait pour montrer de quel bois il se chauffe. Il fait éclater les possibilité de la pièce et

maîtrise ses différents registres, entre le grotesque, la comédie et la tragédie. Pour donner corps à la galerie de personnages archétypaux imaginés par Gombrowicz, Tremblay a réuni une distribution de feu.

Philippe Couture, Le Devoir, 13 décembre 2011

 

La proposition esthétique de Louis-Karl Tremblay accroche immédiatement. [...] Théâtre Point d’Orgue vise juste avec Yvonne, Princesse de Bourgogne par une formule qui rafraîchit le propos.

Sophie Croteau, Pleinespace.com, décembre 2011

 

La mise en scène de Louis-Karl Tremblay, concise, soignée et éclatée à point nommé, mise sur la force des images. [...] Une compagnie à suivre de près, ayant de la suite dans les idées et l’énergie nécessaire pour les transmettre.»

Mélanie Thibault, Monthéâtre.qc.ca, décembre 2011

 

[...] la mise en scène de Louis-Karl Tremblay et la performance des acteurs font de la représentation un très agréable divertissement»

Antoine Aubert, Êtremag.com, décembre 2011