LES
TROYENNES

Bain Saint-Michel, octobre 2009

press to zoom
Photo: Simon Belleau
Photo: Simon Belleau

press to zoom
Photo: Alexandre Lampron
Photo: Alexandre Lampron

En répétiiton: Catherine Bégin entouré des femmes du choeur.

press to zoom

press to zoom

Au lendemain de la guerre de Troie, tous les hommes sont morts et les femmes sont sur le point d'être données en esclavage aux plus valeureux guerriers grecs. Ne leur reste plus qu'à attendre leur sort et résister. Qui se souviendra des Troyennes?

D'EURIPIDE adapté par JEAN-PAUL SARTRE

MISE EN SCÈNE Louis-Karl TREMBLAY

ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE Camillle TOUGAS

AVEC Catherine BÉGIN, Édith ARVISAIS, Catherine LAVOIE, Sarah GRAVEL, Stéphanie CARDI, Katherine MOSSALIM, Sébastien LEBLANC, Audrée SOUTHIÈRES, Gabrielle NÉRON, Stéphanie DAWSON, Ariane LACOMBE, Kathleen AUBERT, Céliane TRUDEL, Éloisa CERVANTES, Sharon JAMES, Émilie CORMIER, Maxime LAURIN, Luc CHANDONNET, Cyrille Assathianny, Chantal SIMARD

SCÉNOGRAPHIE Marzia Pellissier

COSTUMES Amélie SÉGUIN

MUSIQUE ORIGINALE Michel SMITH 

LUMIÈRES Sonia MONTAGNE

PROJECTIONS Geneviève BOIVIN

DISTICTION

PRIX CARTE PREMIÈRE 2010: PRIX DE LA MEILLEURE ÉQUIPE DE SCÈNE « Nous avons été séduit par l’unité de jeu qui régnait au sein des Troyennes. »

Le maître d’oeuvre de cette production, Louis-Karl Tremblay [...] a visiblement le sens de l’image scénique, cadrant certaines scènes en tableaux vivants rappelant Carbone 14 à ses débuts.

Luc Boulanger, Le Devoir, 13 Octobre 2009

 

[...] ce premier spectacle fait du théâtre Point d’Orgue une compagnie à surveiller, capable de choix audacieux. 

Aurélie Olivier, Voir, 15 octobre 2009

 

Les Troyennes refusent de tomber dans l’oubli et ne cessent de faire des vagues, tout comme Louis-Karl Tremblay qui, avec cette première mise en scène, fait résonner son nom dans toutes les bouches. »

Mai Anh Tran-Ho, Le Délit, 20 octobre 2009

 

Avec Les Troyennes, la compagnie Théâtre Point d’Orgue relève le défi colossal de s’approprier un des classiques du théâtre antique avec talent, sensibilité et ferveur. [...] L’émotion nous prend à la gorge. [...] Le spectacle se révèle un temps fort de l’automne théâtral. 

Olivier Dumas, Monthéâtre.qc.ca ,13 octobre 2009